Ouvrir le menu

L'entretien

 

L'Ofpra convoque chaque demandeur à une audition, sauf exceptions énumérées par la loi. L'audition a pour objet de permettre au demandeur d'asile d'exposer complètements les motifs de sa demande, de compléter ou rectifier son récit écrit et de clarifier les éventuelles zones d'ombre.

Les questions de l'officier de protection visent à obtenir une vision complète des évènements vécus par le demandeur et des motifs de ses craintes. Les déclarations orales du demandeur et ses réponses aux questions qui lui sont posées sont l'un des éléments essentiels pour apprécier lors de la phase d'instruction le bien-fondé des craintes de persécution.

Cet entretien se déroule, si nécessaire, en présence d'un interprète (ce qui est le cas dans plus de 80 % des entretiens réalisés à l'Ofpra). Les droits et obligations des interprètes sont rassemblés dans une Charte de l’interprétariat, qui s’inscrit notamment dans le cadre de la réforme de l’Ofpra engagée depuis 2013 ainsi que des marchés qui le lient aux prestataires.

Les déclarations orales sont consignées dans un compte rendu quasi verbatim sur un formulaire qui comporte également quelques rubriques administratives et relatives à l'état civil du demandeur et à la situation des membres de sa famille.

Si le demandeur d’asile est accompagné de ses enfants mineurs, il est également auditionné au sujet des craintes de ces derniers lors de son entretien personnel. La convocation qui lui est adressée précise si les enfants mineurs doivent également se présenter à l’Ofpra lors de son entretien.

 

L'entretien illustration.jpg

Entretien dans les locaux de l'Ofpra, photo Camille Millerand

 

Date de mise à jour: 05/03/2019

Plan du site